Accueil > Logiciels Handicap > Simplifier les démarches administratives des personnes en situation de handicap

Simplifier les démarches administratives des personnes en situation de handicap

Lorsqu’une personne a un handicap et qu’un diagnostic est posé, elle ouvre un dossier auprès de la MDPH (Maisons Départementales des Personnes Handicapées) qui transmet son dossier à la CDAPH (Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées). C’est cette dernière qui décide des droits et des aides auxquelles elle peut prétendre et oriente l’usager vers des établissements ou services.

Sans passer par cette étape, les ESMS ne peuvent pas accepter les demandes.

 

Des simplifications bureaucratiques bienvenues

Les personnes en situation de handicap jugent souvent complexes les démarches administratives liées à la prise en charge de leur handicap. C’est notamment le cas pour :

 

  • Un formulaire de demande jugé trop complexe.

  • Un certificat médical peu informatif.

  • Des dossiers incomplets qui entraînent des retards et de nombreux allers-retours entre les usagers et les MDPH.

  • Un manque de clarté et de communication sur l’avancement du dossier.

  • Des explications sur les décisions prises qui ne sont pas toujours clairement motivées.

Pour y faire face, a été lancée dès 2013 une expérimentation baptisée IMPACT pour « innover et moderniser les processus MDPH pour l’accès à la compensation sur les territoires » afin de simplifier certaines pratiques. Plus récemment, la conférence nationale du handicap du 11 février 2020 a défini 12 nouveaux engagements pour améliorer la vie des personnes en situation de handicap et renforcer l’accompagnement des personnes et de leurs familles.

Personne en train de compléter un dossier administratif avec son stylo

Ainsi, avec l’appui de la CNSA, il est attendu des MDPH que toutes les demandes de prestation soient traitées dans un délai « garanti » aux personnes et que toutes les personnes ayant un handicap irréversible bénéficient effectivement de leurs droits à vie.

En allégeant cette recherche de preuve permanente qui crée un sentiment de défiance, le travail des MDPH est simplifié. Auparavant, il fallait régulièrement réclamer un renouvellement de ses droits à l’allocation aux adultes handicapés (AAH).

 

 

Une digitalisation des ESMS qui facilite le travail administratif

Du côté des établissements, il y a aussi un enjeu important à prendre en considération. En effet, le logiciel de gestion utilisé doit être capable de répondre aux besoins du personnel des établissements et d’accompagner l’usager tout au long de sa vie. Grâce au dossier informatisé proposant l’ensemble des fonctionnalités métiers nécessaires à la gestion de votre établissement et à l’accompagnement de vos usagers, vous simplifiez la vie des personnes en situation de handicap.

Ainsi, les informations personnelles et médicales sont partagées via un simple navigateur web et les soignants, pharmaciens et proches aidants peuvent consulter et enrichir le dossier en cas d’évolutions ou de changements. De quoi ne plus perdre du temps avec des dossiers papier mal rangés ou mis à jour sur différents logiciels.

Vous souhaitez faciliter la vie des personnes en situation de handicap ?

Télécharger le livre blanc
Par Déborah Drean

Ces articles pourraient également vous intéresser

Ségur 2022 et ESMS, quels bénéfices sur le terrain ?

Le Ségur de la santé est un investissement massif et inédit dans le système de santé français. ...

L’interopérabilité de mon logiciel, pourquoi est-ce si impor...

Au moment de choisir une solution de type DRI ou DUI, les équipes utilisatrices sont invitées à ...

Ségur de la santé - Dispositif SONS : Ouverture des commande...

Vous êtes équipé des solutions NETSoins et/ou NETVie et souhaitez bénéficier du dispositif SONS ? ...